Actu

Seul-e pour les fêtes de fin d’année ? Le menu mikkiste

Comment passer de joyeuses fêtes de fin d’année avec son PC, sa télé et son tabouret.

La semaine dernière, c’était Noël. On a repris des forces en solo ou avec nos proches. On attaque the last day avec la détermination d’un chevalier. Mais bien sûr que c’est possible. Un peu de second degré mikkiste pour apporter quelque épice de 31 décembre.

Fêtes en série

Qui dit “épices”, dit “Netflix”. Ça ne rime pas. Ça ne vous empêchera pas de caler votre derrière entre la TV/le PC et le canapé. Les dents craquent des chips au fromage et le gosier s’hydrate dans le jus de pomme. Pas besoin de collègue pour apprécier la soirée binge-watching – pour une fois, on vous donne même la permission de minuit. Et puis, seul-e, ça fait plus de chips, choco, boisson pour vous. Un peu de radinerie du 31, vous compenserez le 1e janvier en passant la journée à infester les toilettes.

Avec l’explosion des plateformes de vidéos à la demande, il y a de quoi se faire des challenges “24h…” et regarder des séries entières – de Scam aux wtf de The weeding party, en passant par le tourbillon pop Follower, et les fous rires d’Aya de Yopougon – il y a de quoi tenir deux bonnes décennies en solitaire. Et si les formules payantes vous donnent de l’urticaire, faites un saut chez Viki, l’ami des gratuits. Régalez tous vos yeux avec Tokyo Tarareba Musume et menez l’enquête avec la brigade de Signal. Avec les pubs, par contre. Le temps d’aller vidanger votre vessie et désengorger votre derrière aux toilettes.

Le monde, devant Mikki Forever. Incroyable, I know.
© Ookawa san / Sushipaku / Pakutaso

SuperYou avec les autres

Votre dernière série a réveillé votre glyphe super-héroïque ? Mais oui ! Entre votre pupille extra mobile et votre index aggloméré à votre souris d’ordi, Un clic ici, ici, , ou encore , et vous basculez dans la galaxie survitaminée du vivre ensemble forever. La Covid ne passe pas les ondes ! Dégainez votre téléphone, et sortez votre meilleure voix pour rebooster vos co-équipiers fatigués : La gold team est prête pour faire brûler son cosmos !

Karaoke confiné revival

Et molo sur la sono. Le tapage nocturne, c’est pas chez nous. Tu règles ton son fréquence « je respecte mes voisins » et tu vocalises en sourdine, merci. Oui, je suis passée au tutoiement. Pour la playlist du karaoké, je fais confiance à ton oreille inouïe ! Rock punk, pop sucrée-salée, mélopées symphoniques, Superyou can do it. Do it ! Et pourquoi ne pas en profiter pour sortir un album, là, maintenant ? 31 décembre, on est ambitieux, on fait tout péter (molo le son, j’ai dit).

T’es pas prêt-e pour entendre LE son de 2021
© IRISMONDE by Tsurutama / Pakutaso

La minute manger-bouger

C’est bon ? Ta voix est bien déchirée, maintenant ? Les forces te manquent. C’est l’heure de se ravitailler en mode gastronomique. ça fait un an que tu prépares le réveillon du 31, tu ne tiens plus en place (et tu supportes très bien les trucs périmés). Allez go ! Les chips aux abricots ! Les frites à la crème chocolatée ! Les haricots riz sauté meringué sauce au poivre ! Mélange tout avec patience et professionnalisme. Et pas d’excès de table, merci (on va essayer). Entre deux bouchées sucrée-salée, une bonne rasade d’eau citronnée pour faire couler.

Bon appétit, oui !
© Tomáš Hustoles from Burst

La pause lecture engagée !!

Les fêtes, on peut aussi les passer au calme et dans la réflexion. Je suis actuellement en pleine lecture de Terre promise, de Barack Obama. Avant, j’ai dévoré Pensée blanche, de Lilian Thuram – des livres à lire, et à méditer ! En parallèle, j’ai relu Noire n’est pas mon métier, essai collectif initié par Aïssa Maïga, « Gros » n’est pas un gros mot, de Daria Marx et Eva Perez-Bello, et En proie au silence, d’Akane Torikai. Avant, j’ai redécouvert T’es bonne bébé, de Juliette Katz, et On ne naît pas grosse, de Gabrielle Deydier. Encore des ouvrages à méditer. Assez de racisme, de discriminations et de violences endurées : en 2021, c’est no way. La différence, c’est une richesse ! A méditer, allez !

Les fêtes ZoomouSkype

Depuis le premier confinement, c’est la guerre des logiciels et des applis. Zoom, le leader, talonnés par Microsoft Teams, Google Meet, Skype, Line, WhatsApp… On avait les “apéro confinement”. Pourquoi ne pas embrayer sur les fêtes confinées par écrans interposés ? Excellente manière d’être seul-e en groupe. Respect des gestes barrières au top. On évitera de répandre son liquide alcoolisé ou non sur ses appareils technologiques. On peut même un cadrage “tête”, histoire de pouvoir chiller dans son meilleur jogging troué. Quoique. Non. Offrons-nous en vue panoramique. Sortons la laine périmée et les vêtements d’intérieurs tâchés. Le grand luxe, c’est le débraillé. Santé !

La fiesta version loverie

C’est la grande victime du coronavirus : l’amour. Comment lover confiné ? Dès le premier confinement, la question envahit les applis de rencontre. C’est le retour du “slow dating” ou le “Prenons notre temps” (#PoeticLover) (les paroles hiii c’était chaud). Bien sûr, très vite, l’envie de se voir peut se faire sentir. On dégaine son smartphone et sa meilleure connexion Internet pour le premier rencard à distance. On l’a dit : la Covid-19 n’empêchera pas l’amour ! A distance, on est au top du respect des gestes barrières. Las, les images saccadées et autres farces de l’Internet peuvent transformer notre faciès stressé (premier date, tu connais) en terrible rictus. Ça peut faire aussi partie de la surprise des fêtes. La vie, c’est l’aventure ! A distance, c’est plus sûr !

Regardez-moi comme c’est la joie !
© by Sarah Pflug from burst

Les fêtes façon gamers

Est-ce qu’on se ferait pas un petit jeu, hein ? Un jeu vidéo du 31. Là encore, merci à la technologie – jouer en réseau n’a jamais été aussi simple. On peut aussi regarder les autres transpirer dans leur avatar et commenter les combats (option chips / pop-corn). On peut aussi s’organiser un débat entre aficionados des timbres, des silex, des trains, de DBZ. Est-ce qu’on peut dire que Petit Coeur est le vrai père de Gohan, hein ?

La minute mode

Passionné-e de photographie ? Seul-e avec ta meilleure combi de Noël et ton meilleur clic-clac, quoi de mieux que de propulser la future collection automne-hiver 2027 ? Avec la pose et le selfie qui rend bien. Selfie que tu balanceras sur tous tes réseaux, #fun #jefaiscequejeveux. Vivement le gong de minuit, que tu ailles macérer quelques heures, de quoi tapisser tes neurones rêveurs de quelque ambition magnifique pour 2021.

La photo parfaite pour épicer le CV
© by Matthew Henry from burst

Sur ces dernières notes mikkistes, je vous souhaite de joyeuses fêtes de fin d’année, et tutti quanti.

Merci !

Photographes : Sushipaku et Tsurutama / Pakutaso ; Tomáš Hustoles ; Sarah Pflug et Matthew Henry / Burst.

Modèles : Ookawa san ; IRISMONDE / Pakutaso

(Photos utilisées libres de droits).

A toi d'jouer !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :