correspondant
Apprendre le japonais

LA SEMAINE JAPON ! 03 # trouver un correspondant japonais ?

Parce que pour parler, il faut parler.

Pratiquer, c’est essentiel pour progresser. A l’écrit, à l’oral… avoir un correspondant japonais est un bon moyen d’apprendre autrement ! Je répète : tu es là pour apprendre. Les rencontres pour faire trembler la bedroom, c’est pas ici.

Avant de trouver ton correspondant

Ou ta correspondante, of course. Il convient de soigner ta présentation. C’est ton annonce, ta carte de visite. On veut de la high quality.

Deux possibilités :

Tu maîtrises le japonais : go pour la VO. Une présentation en japonais aura forcément plus d’impact, et augmentera le taux de réponses.

T’es plutôt en mode « le japonais, c’est compliqué » : essaie d’écrire le plus possible en japonais; des phrases simples « Je m’appelle Pitchou; j’ai XX ans, j’aime le maïs ». Mets-toi à la place du correspondant. Savoir que l’interlocuteur/trice parle un minimum sa langue est plus rassurant, et garantit un minimum d’échanges.

Tu peux ajouter quelques phrases en français et/ou anglais. Au fond, ta présentation est aussi le moyen de voir ton niveau. Le correspondant pourra comparer avec le sien; mieux vaut correspondre avec quelqu’un du même niveau, pour avancer ensemble. Ce n’est qu’un humble conseil mikkiste. Ne brandis pas ton poing contestataire.

Pour ta présentation, insiste sur l’essentiel : ce que tu aimes dans la culture japonaise, ce que tu attends de l’échange avec un correspondant, ce que tu peux apporter… On est sur le principe de l’échange équivalent, garde ça à l’esprit.

Les trucs à forget forever ?

Beaucoup conseillent aux fan de manganime de ne surtout pas parler de leur passion, au risque de passer pour un-e sale otaku. Avant, moi aussi je disait : ne fais pas fuir le/la correspondant/e avec ta passion pour les bishi !!

C’est que les autres, celles et ceux qui apprécient le Japon sans être intéressés par les manganime, nous pointent du doigt et se sentent lésés. Les malheureux reportages sur la vie de Yuki72 fan de mangasses ont laissé des traces. Je les comprends.

Comme pour n’importe quel autre centre d’intérêt, tout est dans la manière de présenter. Si je suis fan de couteaux, je ne vais pas l’écrire (c’est quoi cette passion d’abord ?). Si j’aime le tennis, je vais le présenter, sans pour autant faire un roman sur mon passé de ramasseuse de balles. On est en mode marketing. On veut attirer le correspondant, la correspondante.

Le how to do dans la forme

De la discipline et du feeling. Ne te monte pas la tête, t’es pas un train de construire un plan financier. Sois patient : la réponse du correspondant, de la correspondante peut tarder à venir. Ici, je suis plutôt dans l’optique où tu écrirais une annonce.

Certains préfèrent répondre aux annonces postées par les Japonais, ce qui leur permet de sélectionner eux-mêmes les profils qu’ils recherchent.

D’autres préfèrent écrire leur annonce, et attendre les réponses du/de la correspondant(e). A toi de voir quelle méthode te correspond. Tu peux aussi faire les deux. Comme j’ai l’âme partageuse, je te mets ci-dessous une liste de sites d’échanges linguistiques. Oui, je sais, ma sympathie n’a d’égal que ma grandeur d’âme.

Trouver un correspondant

http://fr.multilingual-network.com/ le site mythique !! Je m’y étais inscrite !

http://www.ojapon.com/

http://www.m0shi-m0shi.com/

http://www.penpal-tradition.net/members/0-1-3-correspondant-japonais-japon.html

Aucun commentaire

  • ragafrance

    ça me rappelle comment j’ai rencontré ma femme – à l’époque Internet était pas rapide, il y avait dans l’université où j’étudiais des cahiers où on notait la langue étudiée pour que les étrangers puissent échanger.
    Avec mon plus beau stylo rouge et en en soulignant dans le plus pur style bourrin le « e » entre parenthèse à la fin de « japonais(e) » sans y croire vraiment, et ben j’ai quand même rencontré 2 nanas et refusé 1.
    Ma femme m’a appelé en pensant que j’étais une fille, la suite lui prouva que non.

    • Madame Fujoshi

      C’est si ROMANTIQUE !! Vraiment, c’était le destin, comme on dit dans les films !
      🙂 comme quoi, tu as bien fait d’écrire en rouge, et de souligner le « e », de « Japonaise », ahah n_n !

      • ragafrance

        hihihi le destin il faut un peu lui forcer la main des fois.

        Pour donner un peu plus de romantismes à la françaaaaaaaise, ce fut au Beaujolais Nouveau, fameux concours de viande saoule, que tout se décanta. Bien qu’elle refuse de l’admettre, ce fut elle qui lança les hostilités. 14 ans que ça dure…

        « Un jour mon prince viendra » – il n’a jamais été dit dans quel état et s’il était beau ou riche.

        Je te souhaite de trouver ton bonheur – et la manière on s’en fout.

        • Madame Fujoshi

          Oh, c’est trop gentil ! C’est la première fois qu’on me souhaite le bonheur (ma vie est-elle si misérable ?) (amis, où êtes-vous ?)
          Je plaisante, je plaisante… N’empêche !! J’envie ton épouse !! (Eh bim, on la complimente, elle fait des avances…) *tousse*
          J’ai bien ri avec ta phrase « il n’a jamais été dit dans quel état et s’il était beau ou riche » ! Oui, oui, c’est bien vrai !
          Merci encore !
          La semaine prochaine, je serai ready, c’est sûr ^o^ !

A toi d'jouer !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :