Coto academy école de japnais - Mikki Forever
Apprendre le japonais

Mon expérience à l’école de japonais Coto Academy

« Encore merci, Monsieur épicerie ! » (Mikki Forever)

J’ai commencé à apprendre le japonais seule. Lors de mon premier voyage au Japon, je me suis dit : « inscrivons-nous à l’école ! » Après moult recherches très approfondies, j’ai choisi d’étudier à la Coto Academy. Debrief mikkiste.

Coto d’à côté

Outre ce titre plus que discutable, ma première question était : quelle école choisir ? Y-en a-t-il une meilleure que l’autre ?

Globalement, toutes les écoles de langue semblent proposer un programme solide. Bien entendu, quelques critères peuvent vous mettre en alerte, comme le nombre d’élèves par classe (étudier à 72, c’est moyen).

Que disent les autres dans le monde de l’Internet ? D’ordinaire, je préfère tester moi-même plutôt que de m’en remettre à l’avis de Nobody78. Mais entre tester différents ketchups et tester différentes écoles, on est pas le même budget. J’ai donc balancé mes principes mikkistes dans la poubelle, et écumé sites et blogs, à la recherche d’avis sur telles ou telles écoles. Au départ, j’optais pour l’école Toshin et ses promos à gogo. Finalement, j’ai choisi la Coto Academy. Car j’ai eu le feeling.

Une école proche de toi

Il faut suivre son intuition. Recommandation bidon et BG quand même. L’un des premiers critères qui m’a fait choisir cette école, c’est le nombre d’élèves : à peine 8, grand max. Idéal pour travailler, surtout l’oral.

Coto fournit tout le matériel scolaire : livre de kanji + livre de cours (textes, CD, leçons de grammaire) + classeur avec des exercices supplémentaires. Les cours se déroulent le matin ou l’après-midi, en fonction de son niveau. Niveau évalué via un test, effectué via Skype, pour moi. Test très sympa, aux allures de conversation plaisante n_n. Me concernant, l’entretien a duré une heure, essentiellement en japonais (le/la prof te demande avant en quelle langue tu veux blablater, no soucy).

Dans la 1e partie de l’entretien, je me suis présentée, avec des détails croustillants sur ma vie, mon Japon. Dans la 2e partie, un petit test de grammaire, dans lequel la prof écrit des phrases en japonais : à moi de les traduire, de traduire tel ou tel kanji. A l’issue du test, tu êtes recontacté-e pour le débrief. Dans mon cas, dès la fin de l’entretien, elle m’a dit ce qu’elle pensait de mon excellent niveau (ralala, j’en ai marre de moi) (personne ne m’encense, alors, je le fais). Je suis entrée dans le groupe intermédiaire (niveau JLPT 3).

Coto academy école de japnais - Mikki Forever
Une partie de l’espace détente/études au calme – qualité photos Iphone 4, ayez pitié por favor.

Une journée à la Coto Academy

Une journée de cours se déroule ainsi :

Qu’avez-vous fait la veille ? Chaque élève a quelques minutes pour raconter une anecdote. C’est super pour travailler l’oral, caser les nouveaux mots, se frotter à la grammaire. Stressant au début, car on se demande de quoi on va parler.

Pour ma première intervention, j’ai conté comment je me suis rendue au supermarché acheter mon matériel pour faire du pain. Epique.

On enchaîne avec une petite interro orale de kanji. A tour de rôle, on récite les kanji appris la veille. Le rythme s’accélère à mesure que passent les idéogrammes. Aucune pression, tout se fait dans la bonne humeur, vraiment ! Quand on ne sait pas, le/la prof nous aide, bien sûr.

Ensuite, place à la leçon du jour ! Le/la prof décortique les points grammaticaux, à grand renfort de digressions sympathiques, et autres blagues – certain-e-s prof excellent dans l’art du 365 mylife. Nous mêmes sommes invités à pousser la voix dès que nous le souhaitons. C’est un cours de langue. Il faut parler, forever and ever !

Chaque semaine, des activités : exposé, débats, et autres prestations orales. Objectif : nous faire parler !! Attention, les topics sont pas genre « compte-rendu de ton assiette de la veille », mais plus « que penses-tu du système scolaire ? » « crise économique » etc. On est sur du lourd. Et pour se détendre entre deux interventions, go à l’espace détente : poufs, manga, livres en VO etc. Je me suis lancée dans la lecture de Dragon Zakura, où comment un avocat chelou transforme des lycéens limites en boss des études.

Coto academy école de japnais - Mikki Forever
Une autre partie de l’espace détente/repos

La bonne ambiance

L’un des points forts de la Coto Academy, c’est la bonne ambiance. Les professeurs sont engagés et disponibles. Tu sens la passion, quoi.

On peut rester après les cours pour faire ses devoirs, et profiter de l’aide des profs. Abusez pas quand même : les profs aussi on une vie beh oui.

Tout cela n’est pas sans coût, les amis. Actuellement, des promos sont en cours : 3 mois pour environ 2059€. Mais ça reste onéreux. En comparaison, l’une des écoles les moins chères, Toshin, propose 3 mois pour environ 1144€. Mais à Toshin, les élèves sont plus nombreux par classe. Les conditions de travail ne semblent pas non plus être les mêmes. Sur cette école, les avis divergent, dans le monde de l’Internet.

Coto Academy : le bilan

Je suis très contente d’avoir découvert la Coto Academy ! J’ai opté pour le pack 3 mois (cours intensifs). Les progrès se sont vite fait sentir. J’ai appris plein d’expressions nouvelles, ai amélioré mon écoute, et mon aisance à l’oral. Balbutiantes au début, mes chroniques d’avant-cours se sont transformées en véritables épopées lyriques (je mens). Apprendre le japonais en s’amusant : yes we can ! (J’aurais au moins pu l’écrire en japonais, ahah)

Le site Internet de la Coto academy : https://cotoacademy.com/

Etudier depuis chez soi, it’s possible : https://cotoacademy.com/course/online-japanese-lessons/

A toi d'jouer !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :