Voyage à Tokyo : je teste le guide Lonely Planet

« Quand ça rentre dans la poche, c’est quand même beau gosse » (Mikki Forever)

 

Retour à Tokyo !

A quelques jours de mon premier voyage, je constate, effarée, n’avoir acheté aucun guide sur le Japon. Rien ! Je fonce dans la librairie la plus proche, me retrouve en pleine guerre froide Guide du Routard VS Lonely Planet, avec quelques outsiders qui jouent la carte de l’originalité. J’ai pas le temps ! Je m’empare d’un guide « Tokyo en quelques jours »  de Lonely Planet. Mes critères pour choisir :  il a une carte de Tokyo détachable. Il est ultra pocket, et assez fin. Ça tient dans la poche. C’est beau gosse.

 

 

Tokyo en quelques jours

C’est la question qu’on se pose, lorsque l’on visite Tokyo. Peut-on sillonner la ville tentaculaire en quelques jours ? Oui, si l’on sélectionne les quartiers à visiter. Impossible, sans cette sélection préalable, de parcourir la gigantesque capitale.

Le guide Lonely Planet (dans la hâte, j’ai pas pris de guide Japon, ralala), ambitionne de nous faire visiter Tokyo en quelques jours.

 

 

Code couleur

Il se divise en 4 parties, repérables grâce à un code couleur :

Jaune : « l’essentiel », où l’introduction : quels sont les quartiers à ne pas louper ?

Bleu : « explorer Tokyo », avec toutes les bonnes adresses et visites incontournables.

Rouge : « Tokyo selon ses envies », pour se balader et mieux découvrir les quartiers.

Kaki : « carnet pratique », qui récapitule tous les bons plans, les infos transports etc.

 

Tokyo et ses quartiers

Le guide explore les principaux quartiers touristiques de Tokyo :

Du Palais impérial au marché de Tsukiji, en passant par Akihabara et Shibuya… Des balades à Meiji-Jingu et Yoyogi à la découverte du musée Ghibli … Tout est fait pour voir le maximum de lieux différents, tout en prenant le temps d’apprécier leur singularité.

 

L’élégant Yoyogi

 

 

L’otaku pop Akihabara

 

Pour chaque quartier, le guide propose une liste des lieux incontournables à voir, des activités à tester, des parcs dans lesquels se promener, des musées à visiter etc. Avec, bien sûr, la halte shopping et restauration : bonnes adresses, restaurants à tester selon l’épaisseur de son portefeuille *tousse*

Le plus : le guide note le prix de chaque activité payante. Il indique toutes les infos pratiques, pour se rendre dans tel ou tel endroit : horaires d’ouverture, téléphone, accès etc.

 

Un guide pratique ?

Oui ! Pour qui ne reste que peu de temps sur la capitale, Tokyo en quelques jours remplit sa mission. Côté forme : comme dit plus haut, il ne prend pas beaucoup de place et se glisse facilement dans la poche.

Côté fond : le guide propose un tour d’horizon des principaux quartiers, en essayant de satisfaire tous les goûts :

Les restaurants, cafés et bars pour les gastronomes.

Les boutiques mode, pour les fans de shopping.

Les jardins pour les promeneurs/euses.

Les musées et galeries pour les passionné-e-s d’histoire et d’art.

Les concerts et spectacles (rock, pop, musique traditionnelle…), pour les amateurs/trices de musique.

Les visites sont mêmes timées ! De quoi satisfaire les plus pressé-e-s.

 

Escapade au Sailor moon café

 

Et le prix ?

Le guide a bon rapport qualité/prix : 9,99€, pour 189 pages d’infos. Un bel équilibre entre le texte et les photos (il n’y a pas plus de photos que de texte… heureusement !). Une carte détachable de Tokyo. Des rappels historiques, des compléments d’informations bienvenus, pour apprendre tout en découvrant la ville.

Bien sûr, des coins ont été écartés : exit Nakano, par exemple ! Mon petit Nakano ! N’hésitez pas à aller y faire un tour. C’est à deux pas de Shinjuku, en train. Si vous voulez marcher, vous pouvez même faire Nakano-Shinjuku (environ 1h à pied n_n).

Exit aussi, mon surprenant musée du feu. Là encore, faites-y un tour ! Familial, interactif, ce musée permet de découvrir en s’amusant. En plus, c’est gratuit !

Je valide ce petit guide pratico-pratique, qui rentre dans ma fabuleuse poche mikkiste.

 

mikkiforever_tsukishima_paysage
Les petits coins secrets de Tsukishima, non loin de Tsukiji

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.