Osaka-jô – le majestueux château d’Osaka

 

« Le vieil homme résiste bien ! » (Mikki Forever)

La gloire du vainqueur

Matérialisation de la grandeur et de la victoire, le château d’Osaka (大阪城 osaka-jô) assied le pouvoir du daimyo (gouverneur) Toyotomi Hideyoshi (1536-1598). Avec Oda Nobunaga et Tokugawa Ieyasu , Toyotomi sera l’artisan de l’unification du Japon.

En 1583, le daimyo fait débuter la construction du château d’Osaka. Son œuvre s’achève en 1598. Véritable forteresse, le château d’Osaka fait trembler ses ennemis.

 

 

Las, certains ennemis sont plus difficiles à combattre que d’autres. Comme nombre de châteaux au Japon, l’Osaka-jô subit les ravages des guerres et des incendies. C’est lui, l’ennemi indomptable. La forteresse de bois ne résiste pas devant les flammes. Mais elle survit, se fortifie, se reconstruit.

 

 

Le vieux moderne

Et le temps passe. Milieux des années 90. Les matériaux originels font place à d’autres, plus solides. On abandonne le granit au profit du béton. Mais les douves, les remparts, eux, sont d’époque. Témoins de la force d’antan, il devait être bien difficile de percer leur défense !

 

 

Nouvelles évolutions : c’est à l’intérieur que les changements sont les plus visibles. Car, bien que moult fois reconstruit, l’extérieur du château reproduit fidèlement le modèle original. C’est à l’intérieur qu’il s’affranchit : comme avec ces ascenseurs, qui facilitent l’accès aux personnes handicapées et à mobilité réduite. Des sièges, des points d’eau, des toilettes… Tout le confort moderne est là.

C’est que, la guerre est terminée depuis longtemps. Les envahisseurs sont les touristes, venus par paquets admirer la grandeur des temps de jadis. Mais, oubliez-les. Oubliez la masse humaine. Prenez le temps de déambuler dans l’immense parc. Marchez lentement. Fermez les yeux. Allez là-bas, dans le Japon féodal. Toyotomi Hideyoshi contemple peut-être encore son chef d’œuvre.

 

 

Le musée au château

L’extérieur du château impressionne. L’intérieur (me) refroidit (un peu !). On a viré l’ancien pour la modernité. L’intérieur du donjon est un musée. Panneaux explicatifs, reconstitutions, vidéos interactives, ascenseurs… avec, ici et là, les indispensables boutiques de souvenirs.

 

 

Ces aménagements sont cependant justifiés. Les ascenseurs et autres facilités d’accès permettent à tous de profiter du château. Je garde ma frustration pour moi et gravis les marches (choisissez bien votre file, si vous désirez prendre l’ascenseur^^ !). Me voici au sommet, avec une vue impressionnante. Il est là, le glorieux édifice de Toyotomi Hideyoshi !

 

 

Budget ultra réduit ?  Manque de temps ? Vous pouvez faire l’impasse sur le château, pour vous promener dans le parc (gratuit !). Depuis le parc, faites le tour de l’édifice : sensation étrange que de voir ce château, témoin du passé, planté dans une ville qui, elle, se transforme. Les buildings tutoient le donjon. Loin d’être intimidé, le château d’Osaka oppose sa force tranquille. Le pouvoir des temps de jadis est toujours là.

 

Les infos pratiques

Adresse du château : 1-1 Osaka-jô, Chuo-ku, Osaka

Accès facile : train JR Loop Line, station Osakajokoen / métro ligne Chuo ou Tanimachi, station Tanimachi 4-chome

Tél : +81(0)66 941 3044

Horaires : 9-17h (dernière entrée à 16h30)

Tarifs : Entrée dans le château : 600 yens. Parc : gratuit

 

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.