Marché de Koishikawa : la vie est une corbeille de fruits !

Marché de Koishikawa

« おいしい!oishii ! C’est délicieux ! » (Mikki Forever)

 

Hier, près de la station Kôrakuen, se tenait la seizième édition du Marché de Koishikawa (en français, eh oui^^). Le soleil est au rendez-vous. L’ambiance, chaleureuse et bon enfant, invite à la découverte et à la dégustation.

 

Mon petit marché et moi

En France comme au Japon, les habitants sont de plus en plus nombreux à s’intéresser à la provenance des produits. Si les prix – crise économique et stagnation obligent – influent encore beaucoup sur la décision d’achat, les consommateurs ne veulent plus dépenser sans savoir. Partout, des solutions alternatives émergent, pour permettre aux producteurs et aux citoyens – vous, nous – de se rencontrer. A Koishikawa, cultivateurs et vendeurs se sont rassemblés pour créer leur marché. Occasion de présenter leurs produits, d’en parler, d’échanger avec les habitants. Il y a de la vie, dans un chou, une fraise, un grain de riz.

 

Marché de Koishikawa flyer

 

Ta main

Je commence la visite par une halte au stand du salon Yoshie, qui propose un massage des mains gratuit. Ne faut-il pas prendre de soin de ces mains, qui porteront moult marchandises ? Je bavarde avec les esthéticiennes : c’est mon premier massage des mains. En France, je n’ai jamais poussé la porte d’un salon de beauté. Au Japon, je relève tous les défis. Enjouées, elles me proposent de passer dans leur salon (situé à quelques pas du marché), pour un massage du visage. Relèverai-je ce nouveau défi ?

 

dans le riz

Mes petites mains étincelantes se baladent avec envie dans le marché. Pause devant de sympathiques cultivateurs de riz de Shi-ti-i. Ils viennent d’Aomori, ville située au nord de l’île principale de Honshû. C’est l’heure du riz nouveau ! Ils l’ont cultivé avec leur père, et sont très enthousiastes : « Il est délicieux ! Vous verrez ! » Les Japonais autour de moi le voient déjà, et s’empressent de sélectionner leur petit paquet de riz (l’emballage est d’une sobriété toute mignonne n_n). J’écoute avec attention leur histoire, emporte mon petit paquet. C’est ça, l’esprit du marché. On ne repart pas seulement avec des produits. On emporte avec soi beaucoup d’amour et de labeur. Et si l’histoire continue dans l’assiette, le cœur aussi découvre, et s’instruit.

 

Marché de Koishikawa riz Shi-ti

 

aux chouquettes

Et l’histoire est encore plus belle lorsqu’elle franchit les frontières, connecte la France, le Japon, pour écrire un chapitre nouveau. Je passe devant un étal coloré et gourmand : tartes aux fraises, chouquettes, quiches… Je suis en France, dans Le jardin gaulois ! L’enseigne, fondée par le pâtissier Richard Rodot, dévoile tout le savoir-faire français. C’est beau, et  bon. Je me laisse tenter par le succès du moment : les chouquettes ! C’est Richard Rodot lui-même qui assure le service, racontant l’histoire de ses jolies pâtisseries.

 

Marché de Koishikawa pâtisseries Le jardin Gaulois

 

Des pâtisseries, il y en a également au café Bunbun, situé non loin de la gare d’Edogawabashi. Une mascotte toute mignonne décore leurs gourmandises, et je me laisse séduire, que voulez-vous, lorsque histoire et pâtisserie se mélangent, je ne puis passer mon chemin ! En plus des pâtisseries, le café Bunbun propose le petit-déjeuner et le déjeuner.

 

Marché de Koishikawa pâtisseries Café Bun bun

 

kyabetsu

Et qui dit déjeuner, dit équilibre, avec des légumes, donc. Je conçois rarement un repas sans ma portion de légumes. Je termine ma visite chez Saito yasai (yasai (野菜) = légume, en japonais). La boutique, elle aussi située dans les environs (non loin de la gare de Kôrakuen), propose des légumes et des fruits de saison, beaucoup de sourires et de chaleur humaine. Sur les conseils de la vendeuse, je choisis un chou (キャベツ / kyabetsu). Elle me donne quelques idées de recettes simples, et je me vois déjà aux fourneaux, avec mon petit chou.

 

Marché de Koishikawa Saito yasai

 

De passage à Tôkyô ? Rendez-vous sur le site du Marché de Koishikawa pour connaître les dates des prochaines éditions !

 

Plus d’informations

Nom de l’événement : Marché de Koishikawa (小石川マルチェ) ; non loin de la station Kôrakuen.

Note : tous les sites Internet ci-dessous sont en japonais.

Marché de Koishikawa : http://koishikawa.tokyo/marche/about/

Salon Yoshie : http://salon-yoshie.com/

Le jardin gaulois : http://lejardingaulois.com/

Saito yasai : http://www.saito-yasai.com/

A toi d'jouer !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.