Sailor Moon café ~ pouvoir du prisme de l’assiette…!

« Pouvoir du prisme lunaire, transforme-moi ! » (Sailor moon)

 

 

Je suis une grande fan de Sailor moon.

Je suis également très fan des quelques piécettes qui livrent bataille au fin fond de mon portefeuille.

 

 

Café réservé

Les cafés pop-up, ou cafés éphémères, sont à la mode : DBZ, Fairy Tail, Saiyuki, Tokyo Ghoul, Gundam (bon, Gundam, c’est un permanent) etc. Ingénieuse occasion de lier, autour d’une mousse au choco-Miaouss ou d’un Super Saiyhamburger, l’imaginaire et le réel. Belle opportunité de presser une licence pour vendre toujours plus.

Sailor moon l’a bien compris : la marque s’associe, depuis plusieurs années déjà, à l’enseigne Q-Pot pour créer des cafés à l’ambiance « jeune fille de bonne famille » autour d’une cup of tea. Petits chocolats à tête de chat, dans leur boîte précieuse. On dirait des bijoux.

 

 

Réservation obligatoire sur Internet (voir ici pour l’édition 2017) pour pénétrer l’écrin des Sailor. Gâteaux, jus, glaces… on réserve son menu en même temps que sa place. Bien sûr, une fois dans le café, il est toujours possible de commander plus (le temps est cependant limité à 1h30).

 

 

Très chère assiette

Passons-donc au menu. Un mignon et petit (!) gâteau. Deux boissons rafraichissantes ultra colorées, une glace au parfum de l’amour masqué. C’est bon, sans plus. C’est cher, trop cher !

Jugez plutôt : 6000 yens (environ 46€). 46€ ! Presque 50 neurones pour un mini gâteau, une glace et du jus. C’est autant que ma place pour le concert de Kamijo (ici, et ) (graaou, mon sang gothique bouillonne encore). Bien plus que ma place pour le concert de taiko.

 

 

Au Sailor Moon café, on vient pour le décor et exclusivité, plus que pour manger. Le coin shop est à portée de yeux ; les gourmandises serviraient presque de prétexte.

Prenez ce beau gâteau individuel, par exemple (photo ci-dessus). Il est posé sur une assiette. L’assiette est offerte. Offerte 6000 yens (que je suis mauvaise !). Exemplaire unique, crée dans le café éphémère du moment. Certain-e-s fans, présent-e-s à chaque nouveau Sailor Moon café, collectionnent ces précieuses assiettes comme des trésors.

 

 

Passion dérivée

Durant mon séjour au Japon, j’ai pris grand soin d’éviter ces cafés. Pour la survie de Portefeuille, tout d’abord. Les sollicitations sont trop grandes : de la tasse de café Oscar de Jarjayes au soda Vegeta, on a vite fait d’épuiser ses ressources.

 

 

Ça sent pas le traquenard pour fan, tout ça ? Pomper ses ressources jusqu’à la dernière goutte de jus, c’est trop ! (discours de pauvre). Pour Sailor Moon, j’ai pensé. « Pourquoi pas ? On verra bien comment c’est. » J’ai vu. On ne m’y reprendra plus.

 

En bref et en plus

Envie de tester un café éphémère ? N’hésitez pas à vous procurer des guides (disponibles, notamment, dans les grandes gares). Les cafés tendances sont une institution, surtout dans les grandes villes comme Tokyo.

Justement, si vous êtes à Tokyo, passez donc vers Shibuya, Harajuku, ou encore, Ikebukuro est (Shunshine city) : vous tomberez sûrement sur l’un de ces cafés. L’été dernier, j’eus droit (notamment), au Saiyuki café (Shunshine city) et au Fairy tail café (Shibuya).

Le Q-pot café fait peau neuve pour le printemps ! Plus d’infos ici.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.