Sweet paradise : le paradis des gourmand-e-s !

« Mon bidon peut pas jouer les prolongations » (Mikki Forever)

 

Paradis, ou piège des gourmand-e-s ? Le Sweet paradise est une chaîne de restaurants « tout à volonté ». Comme son nom l’indique, il est surtout connu pour son offre de pâtisseries ; le tout, arrosé de litres de jus/sodas/thé etc. A volonté, donc. Je teste tout ça avec mon ventre bien vide.

 

 

Le how to do du Sweet paradise

Présente-toi devant l’entrée. Un membre du staff t’accueille.

L’employé-e te pilote jusqu’à l’automate, pour que tu achètes un ticket : 1530 yens pour un adulte, 860 yens pour les moins de 12 ans.

Tu peux choisir, moyennant un supplément, une formule avec des crèmes glacées en option.

Achète ton ticket et donne-le à l’employé-e.

 

L’automate sur lequel acheter ton ticket.

 

L’employé-e t’emmène jusqu’à ta table et te demande si c’est la première fois que tu viens. Si c’est la première fois, on t’explique le fonctionnement du Sweet paradise : en gros, c’est open bar et self service, pendant 70 minutes. Tu salives, hein ? (Ne juge pas la photo ci-dessous, prise avec mon cher téléphone mourant u_u)

 

 

A la fin, débarrasse ta table et rends ton ticket. Certain-e-s ne débarrassent pas leur table, en mode « je suis au restaurant ». Mais non : t’es bien élevé-e, tu débarrasses.

Les membres du staff pourront te laisser une feuille, en anglais, reprenant les explications.

 

So sweet, so bon ?

Comme dit en intro, au Sweet paradise, on vient surtout pour s’éclater le ventre de gâteaux. Mais le restaurant propose aussi une offre salée : spaghettis, pizzas, riz, sauces, salade, maïs etc (y’a pas de viande, par contre). De quoi faire un vrai repas entrée/plat/résistance. L’offre salée reste cependant bien limitée, comparativement à l’offre sucrée. Sweet paradise oblige, of course !

 

Alors, c’est bon ?

C’est industriel. Certains gâteaux ont un goût indéfinissable. D’autres ont un goût plus ou moins neutre. Impossible de dire « waw, ça tabasse ». Surtout pour moi, qui fait mes gâteaux et pains main *gonflement de narines* Ça passe. Niveau rapport qualité/prix, tu peux difficilement faire mieux. Tous ces gâteaux, boissons, plats salés sont à un prix très raisonnable.

 

Le piège du Sweet paradise

On y vient peut-être plus pour l’ambiance bon enfant et pour l’offre à volonté pas chère. Quand je suis allée à celui d’Ikebukuro, par exemple, ils étaient en mode L’attaque des Titans, et diffusaient des images de l’anime sur les écrans. C’était assez étrange, de dévorer des gâteaux mignons devant des titans éventrés x_x.

 

 

Le piège, c’est l’abondance. N’ayant rien compris à la formule, mon ventre et moi avons vite déclaré forfait. Manger plus que de raison est dangereux ; pas pour moi, mais pour les toilettes. J’ai pitié de ce qu’elles pourraient recevoir.

 

Envie d’aller au Sweet paradise ?

J’en ai testé deux : à Shinjuku (celui à côté du Subway) et à Ikebukuro est. Je te donne l’adresse de celui d’Ikebu. Parce qu’Ikebu, c’est un peu ma place to be.

Sweet paradise Ikebukuro est

Adresse : Takamura Building 5F 1-1-2 Higashiikebukuro, Toshima-ku

Telephone : 03-6914-3902

Horaires : 11-22h en semaine ; 10h30-22h le week-end et pendant les vacances

Accès : JR, station Ikebukuro, sortie Est (Sunshine city)

Voir les adresses des autres Sweet paradise (en anglais) : http://japanshopping.org/archives/shop/21353

Site Internet (en japonais) : http://www.sweets-paradise.jp/

Page spéciale (en anglais) : http://www.sweets-paradise.jp/guide/index_english.html

 

A toi d'jouer !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.