Mikki Forever Tennoji temple bouddhiste gardiens
Livres

Vivre le Japon – le guide pratique de la vie au Japon

Préparer son voyage au Japon : ça oui, on le fait easy en mode confiné.

Questions d’avant départ, pendant, après, et le vol, le logement, la nourriture, les études, le travail. Tout ce qui fait la vie ici et maintenant se trouve dans Vivre le Japon. C’est beau comme la méthode TSPAPA.

J’avais acheté la 1e édition du livre, et y avait trouvé moult informations sympathiques. La 2e édition – un grand merci pour le cadeau, camarade ! – contient (en plus des infos de l’édition 1), plus de témoignages.

Vivre le Japon très pratique

26 chapitres. 26 chroniques de vie, étape par étape. Tant qu’à voyager, autant s’organiser. Long terme, court terme, quel visa choisir pour écraser ses orteils sur le sol nippon ? Les auteurs recensent les différents visas, et autres formalités indispensables pour partir.

Après, on s’installe, on déménage, peut-être. On travaille, beaucoup. Avant de bosser, on se plonge dans les kanji. Ecoles de japonais, universités… le guide fait le tour des possibilités, et va à la rencontre de celles et ceux qui ont tenté l’aventure japonaise.

La grande aventure, hein, pas le fast trip de trois jours. Vivre le Japon s’adresse surtout à qui s’embarque dans un PVT, qui souhaite étudier, travailler, faire sa vie au Japon. Du mariage aux finances, en passant par les enfants et la retraite, le guide aborde toutes les grandes étapes de la vie. Idéal pour vivre son petit Japon en se préparant progressivement à la grande aventure.

Mise à jour mikkiste en passant

Côté travail : en 2019, le Japon crée deux nouveaux visas “specified skills 1 et 2”. Plus faciles d’accès que les autres, ils visent surtout les travailleurs à qualification dite “basse” : pas besoin de hauts diplômes, ni d’un JLPT N2 ou N1. Des connaissances basiques en japonais suffisent. Face au vieillissement de la population à la pénurie de main d’œuvre, surtout dans les secteurs en tension (BTP, restauration, aide à la personne etc.) le gouvernement Abe entendait attirer de nouveaux profils sur son territoire.

Il a plutôt créé la polémique. Les détracteurs pointent un système à deux vitesses : les visas de travail classiques, offrant une meilleure protection, et les nouveaux visas low cost, qui exposeraient leurs détenteurs à plus de précarité. La pandémie actuelle change encore la donne. Une fois l’état d’urgence passé, le Japon poursuivra t-il sa politique d’ouverture ? Car à la crise sanitaire succèdera la crise économique. Le spectre de la récession couvre déjà le monde entier.

Vivre le Japon la nuit

En abordant les lieux à fuir, le livre (1e édition) termine sur les dealers africains sévissant dans Roppongi. OK. Et la conclusion, c’est comment ? On te laisse en suspens avec tes questions et tes théories vite fait. Genre y’a qu’eux. Et le cliché sur Roppongi. Le quartier a pourtant fait sa révolution. Depuis plusieurs années déjà, Roppongi Hills, c’est le Tokyo fashion moderne chic. Expo, musées, évènements prestigieux, gastronomie… le quartier s’est réinventé, et a réussi à gommer son image de quartier chaud (la nuit) (chaud vite fait calmons-nous) (breeeef).

Bien sûr, Roppongi reste un haut quartier de la night. Beaucoup d’étrangers le connaissent encore pour ça. Allez voir du côté de Kabukichô ! 

La fiche technique

Titre : Vivre le Japon – le guide pratique de la vie au Japon (2e édition)

Auteurs : Risa Iwamoto et Jean-Paul Porret

Edition : Hikari éditions, 2017

A toi d'jouer !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :