Japan Expo 19e Impact : les anniversaires et les belles rencontres

« Il fait chaud » (Passi)

 

Paris. Vendredi 6 juillet 2018.

 

10 ans.

Japan Expo et moi.

Il y a 10 ans, je découvrais, pour la première fois, la célèbre convention. 10 ans plus tard, je reviens avec quelque grade supplémentaire – je suis invitée, avec mon frère, El Artisto. On a des noms clinquants, chez les Forever.

Quoique.

Ma première JE était en 2007. J’avais, notamment, assisté aux conférences de Hiroyuki Takei (mangaka de Shaman King), et de Yoshiki (fondateur d’X Japan). Soit ! Ne nous embrouillons pas plus longtemps avec l’histoire ! Cette année, Japan Expo célèbre d’autres anniversaires – bien plus prestigieux que le birthday mikkiste : let’s see !

 

Japan and the Birthday

2018 marque le 160e anniversaire des relations diplomatiques entre la France et le Japon. Les intérêts commerciaux se sont vite mêlés à la passion culturelle, l’envie de découvrir, de partager. Un partage en musique, emmené par le percussionniste Kenji Furutate et l’artiste de shamisen Keishi Ohno. Les deux hommes nous offrent un concert de tambour japonais et de shamisen, où la tradition fusionne avec les sonorités occidentales. Merveilleuse façon de célébrer l’amitié franco-japonaise.

 

Amitié toujours, et rencontre au sommet, avec les créateurs de Cowboy Bebop ! La série fête ses 20 ans. 20 ans, qu’elle révolutionne l’animation. La liberté de ton, du scénario aux musiques, est unique. Au cours d’une conférence, Shinichiro Watanabe (réalisateur), Keiko Nobumoto (scénariste), Toshihiro Kawamoto (chara-designer), Kimitoshi Yamane (mecha-designer), Masahiko Minami (producteur) reviennent, avec Shin Sasaki, le directeur du studio Sunrise, sur le phénomène Cowboy Bebop. Avant-gardiste, rebelle, pop, universelle, la série parle à tous. Les incroyables OST de Yoko Kanno parachèvent l’œuvre révolutionnaire. C’est funky, drôle, dramatique, terrible ; chaque épisode est une lucarne ouverte sur le monde. On s’interroge et on espère. Des jours meilleurs sur la croûte terrestre.

 

Petits interlude photo sympathique ~ mon petit hall 5

Mikki Forever Japan Expo 2018 hall 5

 

 

Japan on the roads

Et si on le fêtait au Japon, cet anniversaire ? La compagnie ferroviaire Odakyu propose des circuits, avec des pass pour bénéficier de tarifs préférentiels – notons les brochures dans la langue de Molière, pour qui ne sympathise pas encore avec le verbe shakespearien ~

 

Mikki Forever Japan Expo 2018 Odakyu brochures Japon

 

Pour Odakyu, chaque voyage est une rencontre : avec une atmosphère, un rythme, un style de vie, des habitants. Je converse avec la Représentante française du groupe, qui me détaille le circuit Hakone. Hakone ! Je n’ai, hélas, pu m’y rendre, lors de mon premier voyage. Je ne manquerai pas la deuxième occasion.

Egalement présent, Guigui, fondateur de la chaîne YouTube Ichiban Japan, a testé et approuvé le Hakone road trip version Odakyu. Mes pieds brûlent d’envie de se propulser là-bas. Hakone, j’arrive !

 

Japan in the book

C’est aussi le vendredi des dédicaces. Les éditeurs organisent de belles rencontres, et les fans se pressent, impatients et enjoués, attendant de voir les mangaka. Je vois poindre quelque jolie larme sur les visages de certains.

J’arrive chez Ki-oon. Très bien situé (à l’entrée), le stand se divise en plusieurs espaces : les ventes de manga/les espaces de jeux – celui consacré au poétique Beyond the Clouds est super beau !/les dédicaces. Yami Shin, gagnante du premier Tremplin manga Ki-oon, dédicace le saisissant Green Mechanic. Que reste-il, quand l’homme a détruit sa terre ? Des rêves, peut-être, avec de la poésie pour espérer. La mangaka Nicke rencontre son public, avec Beyoud the Clouds : une création originale Ki-oon !

 

Je cours chez Ankama : Tony Valente signel’énergique et puissant Radiant. J’ai vu son titre l’an dernier, au Musée International du manga, à Kyoto ! Incroyable succès, qui montre bien l’universalité du manga. Japonais, français, artistes, avant tout ; il est peut-être là, le lendemain de la planète manganime. Les fans l’ont bien compris; et sont venus nombreux pour rencontrer l’auteur.

 

Je vole au stand Pika : Yoshitoki Oima (A Silent Voice) présenteTo Your Eternity. Primé lors des Japan Expo Awards 2018, le manga questionne sur la condition humaine. Le très cool Reno Lemaire dédicace le très cool&pop Dreamland. A ses côtés, son cousin, Romain Lemaire – qui a travaillé sur Dreamland comme assistant – présente son manga : Everdark. Elle est là, la belle équipe : dans la famille ! Chez les Forever, on valide ce template depuis plus de 1600 ans.

 

Petit interlude photo sympathique ~ Tsubasa au top  pour la JE 2018 ! Avec le Mondial de foot en back !

 

Japan on scene

Je rêvais de voir un spectacle de Takarazuka. Rêve réalisé pour cette Japan Expo. La compagnie de théâtre (宝塚歌劇団 : Takarazuka Gekidô) m’a offert une représentation enjouée et dynamique. Emmenée par la charismatique Izuru Amase  –  quelle puissance vocale ! – la troupe nous a entraînés dans un spectacle coloré et rythme. Izuru Amase commence par nous expliquer l’histoire de Takarazuka. (Son site (en japonais) : ici).

Créée en 1913 pour promouvoir la ville, la troupe s’inspire du Kabuki – théâtre traditionnel japonais, dans lequel tous les rôles sont joués par les hommes, les femmes n’étant pas autorisées à se produire sur scène. Eh bien, à Takarazuka, les hommes seront, eux aussi, privés de scène ! Entièrement féminine, la troupe se professionnalise et révolutionne la vie de nombreuses Japonaises. Elle connaîtra d’incroyables succès, avec, notamment, l’adaptation d’œuvres phares, comme Versailles no Bara.

 

Mikki Forever Japan Expo 2018 Takarazuka 1 Mikki Forever Japan Expo 2018 Takarazuka 2

 

Je reste et découvre Katanaya Ichi, qui me plonge dans le Japon des temps anciens. La compagnie mêle combat au sabre et théâtre : impressionnant, bouleversant ! Sans aucune parole, on sent toute l’intensité, la tension, le drame. Magnifique ! La troupe nous a communiqué toute son énergie et sa passion. L’after sympa : des photos prises avec les membres de la compagnie. Ils sont vraiment super cool !! Foncez sur leur site découvrir leurs vidéos ! Suivez-les sur Instagram *o* ! Et Twitter !

 

Petit interlude photo sympathique ~ Dragon Quest, toujours aussi populaire è_é

Mikki Forever Japan Expo 2018 Dragon Quest XI

 

16e siècle, ère Sengoku. Nouveau rendez-vous avec l’histoire. Le Aki Hiroshima Busho-Tai nous fait revivre le combat sanglant qui opposa le général tacticien Mouri Motonari et son petit-fils, Terumoto (qui construira le château de Hiroshima). Honneur, luttes pour le pouvoir, le Aki Hiroshima Busho-Tai nous a transportés !

A la fin de leur représentation, les artistes crient leur nom, à la manière de chanteurs de J rock (ils chantent aussi, d’ailleurs^^). C’était top ! Allez visiter leur site, en français, eh oui !

 

Japan and tomorrow

Mes retrouvailles avec la Japan Expo étaient mémorables. Une journée riche en belles rencontres, avec de l’émotion pour les épices. La chaleur n’a pas eu raison de mon feu mikkiste ! Rendez-vous l’année prochaine !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.