Autour des manganime

Les manga anime pansements – le remède anti-bobos

Deux trois petits pansements, et ça repart.

Pansement. n.m. Ensemble du matériel utilisé pour couvrir une plaie, la protéger, et favoriser sa guérison.

Larousse

Les petits pansements

T’es du genre à sauter sur tes livres/manga/DVD préférés pour rire et péter en insultant ces incultes qui ont osé railler ton idée dans la journée ? No problemo, je comprends parfaitement u_u. On est pas assez déglingos pour allez péter les plombs au lycée/à la fac/dans le bureau du boss.

Mieux vaut se la jouer discrétos et se coller quelques bons pansements, en rêvant du jour où on sera des great. 

Ce sont eux, manga anime pansements ! Encore mieux que les chips aux crevettes, ces pansements de la mort qui tue, sont ultra long life, forever together ! Je te conseille les pansements rigolos. Très bien pour la musculature faciale. Avec quelques bishi savoureux, pour la gymnastique oculaire.

Host club

Host Club un pack de pansements illimité ! Avec Host club, tu dépasses le quota tranquille ! Je le lisais en période d’examens, c’était terribeule ! Ah, ce Tamaki… Si tu veux du wtf bishi à volonté, lis Host club ! Tamaki quoi ! Et Kyôya !! Mes deux préférés. J’aime les idiots et les machiavéliques. Et je l’écris, oui.

Genshiken

Autre délire (si on excepte l’odieux dessin du tome 1 è_é) : les otaku. Les vrais, les qui font peur quand ils te font des débats sur Gundam ! Les qui ne parlent pas de « personnages », mais d’ « amis » ! Les pansements de Genshiken sont en mode « passion forever ». Et en plus, y’a Kôsaka.

Hikaru no go

Avant, c’était pas un manga pansement. Et puis, j’ai dû prendre un job alimentaire bien dégueulasse, et Sai m’a aidée à décompresser ! J’ai essayé de jouer au go mais… bref. Ce manga, c’est une tuerie. Sai quoi ! Et Akira ! Planète bishi à fond, surtout quand ils grandissent. La gymnastique de l’œil, je vous dis u_u.

Otomen

Quand j’ai fait le test sur le site d’Akata, à la sortie d’Otomen 1, c’est Asuka qui est sorti comme étant mon homme. Si le titre ne creuse pas toujours assez loin, il pose de vraies questions quant au genre et aux stéréotypes. Mention spéciale à Ryô, la force tranquille.

Kare kano

Karekano comme comme une comédie romantique wtf. Mais le passé d’Arima ressurgit, et tout s’assombrit. On tremble, on rit, on s’émeut, les pansements tiennent. Yukino est une héroïne ultra spéciale, rancunière et calculatrice, égoïste et manipulatrice. Magnifico. Arima s’autorise à être lui et nous encourage, nous aussi. En plus, y’a Asaba aussi, le bishi chaud comme la braise.

Heartbroken chocolatier

Un jour, j’ai arrêté de réviser pour lire le tome 6. Dans la vie, il faut faire des choix. Sohta, c’est mon pote, loser high power. Son obsession le rend vaguement mignon… on a surtout envie de le bastonner ! Mais il est perdu, le pauvre. C’est dur, la vie. Tough life.

Skip Beat!

En avant, Kyôko ! Skip Beat! c’est le shôjo nekketsu ultra survolté, avec beaucoup de rage et de vengeance. Bon appétit. Et comme il faut muscler les yeux, on reluque Ren. Avec professionnalisme, les loups. On est pas chez les pervers, ici.

Maison Ikkoku

La chronique sociétale comico-cynique, ou les tribulations du pauvre Yusaku, coincé entre le chômage et ses colocataires déchaînés. Heureusement que Kyoko est là pour lui remonter le moral !

Ai shite knight

Petite, je regardais l’anime en boucle : « Embrasse-moi Lucile » devenu, ensuite « Lucile amour et rock&roll ». On suit le quotidien de la jeune Lucile, qui tombe sur Monsieur bishi en pleine rue. Qu’elle montre les rues par lesquels elle passe, que j’aille faire ma ronde. On surfe sur les clichés, je pardonne pour cette fois, car il y a Mathias.

Princess Jellyfish

Une histoire d’otakette avec un bishi ? Donnez, donnez, je prends ! Vive les otaku. En avant les Amars. Youpiya Kuranosuke. Grâce à lui, j’ai 10/10 aux quatre yeux !

Et voilà le top manga anime pansements mikkistes !! De quoi passez de chouettes moments, en heureuse compagnie.

Aucun commentaire

    • Madame Fujoshi

      Oh, c’est si gentil ! Moi-même ne pense pas être à la hauteur de la folie de cette Fujoshi è_é ! Ah, ce chaos dans sa cervelle… j’en suis toute émue ! Si mes élucubrations t’amusent, j’en suis plus que ravie n_n !

      • mime5

        Je suis en train de lire la série… mais pour être honnête il y a un peu trop de « mamours » pour moi en ce moment. Je ne retrouve pas la légèreté et l’humour absurde qu’il y avait dans l’anime. C’est peut-être juste une mauvaise passe 🙁

          • mime5

            Honnêtement, c’est l’un des meilleurs anime que j’ai vu et il est disponible sur netflix ( perso la version anglaise m’a absolument fait craqué avec le petit accent british)

      • Coralie

        Coucou à toutes les deux !
        Je suis votre petit échange depuis le début et là, j’ai eu envie de papoter avec vous 🙂
        Je n’ai pas lu Host Club. Madame Fujoshi, pardonne-moi…
        Mais comme Mime, j’ai vu l’anime ! J’irai pas dire que c’est l’un des meilleurs anime que j’ai vu mais il est vraiment très drôle. Après, je doute que l’adaptation soit fidèle au manga (tu confirmes, Mime ?). Moi, je te recommande plutôt la version originale ne serait-ce que pour le casting qui est tout simplement formidable.

        • Madame Fujoshi

          ^o^ oh, tu es toute pardonnée voyons (c’est plutôt moi et mes délires qu’il faudrait bastonner @_@ !)
          Je vous réponds à toutes les deux ci-dessous, car je suis trop fainéante pour faire deux posts. C’est regrettable, mais j’ai au moins la honnêteté de le dire u_u. Mes excuses.
          Merci pour l’info, Mime^^ comme j’aime « posséder l’objet », j’irai acheter le DVD^^ s’il y a la vosta, je pourrai comparer ah ah^^
          En général, moi aussi, je commence par la vo ; sauf si j’ai découvert l’anime avant, comme pour Fruits basket, ou Kenshin (avec les OAV). Si le Tamaki de l’anime est aussi fou que celui du manga, ça va me plaire !

      • Coralie

        Ça tombe bien, la série est disponible en VOSTF chez Kazé ! Au passage, je trouve le titre français complètement naze. Host Club : Le lycée de la séduction… Sérieusement…
        Oh, moi aussi j’avais découvert Fruits Basket en français sur Cartoon network ! J’étais jeune à l’époque. *essuie une larme* Bon, c’est quand même mieux en japonais.

        • Madame Fujoshi

          On se comprend è_é (à l’époque^^)
          Effectivement, le titre français peut laisser quelque peu… « lycée de la séduction » quoi… Il faut vouloir l’ouvrir, ah ah^^
          (n’ayez pas peur >_< il ne se passe rien de rien du tout !)

  • Coralie

    Madame Fujoshi, comme on s’était bien comprises sur Fruits Basket, il n’y a qu’avec toi que je peux partager ce mélange d’excitation et de peur : il va y avoir une suite à Fruits Basket !

A toi d'jouer !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :