Love, Be Loved, Leave, Be Left vol.3

mikkiforever-vendredi-lecture

C’est compliqué de regarder les gens dans les yeux. Il faut parfois lever la tête.

Précédemment, dans Love, Be Loved, Leave, Be Left

 

Les yeux qui dévorent

Après Yuna, Akari ! L’adolescente perd son assurance, rougit, dévore du regard. Elle minauderait presque, dans l’espoir que Kazu la remarque. Mais il ferme les yeux ou regarde ailleurs. Il lui sourit de la même manière qu’il sourit à Rio. Rio qui voit bien comme sa sœur le regarde, lui, l’autre, Kazu, et ça l’énerve ! Assister à ça et devoir se comporter en frère, faut pas non plus déconner.

Et pourtant ! Rio est le frère d’Akari. Ses sentiments, on s’en moque. Si seulement Kazu n’était pas… Kazu !

Yuna, elle, change peu à peu. L’amour ne fait pas toujours perdre la tête ! Yuna commence à la relever, sa tête. Elle regarde Rio dans les yeux. Et le remarque. Yuna devient sa confidente; grâce à elle, son quotidien devient plus léger. Mais lorsque la même Yuna recueille les confidences d’Akari, c’est la panique… ! Qui soutenir ? Akari, au détriment de Rio ? Ou Rio, sachant que son amour est impossible… Et elle-même ! Yuna irait-elle jusqu’à combattre ses propres sentiments ?

 

Omoi, omoware, furi, furare © Io Sakisaka/2015 / Shûeisha Inc.

Les gens qui regardent

L’on dit que les yeux sont le miroir de l’âme. C’est particulièrement vrai dans le shôjo Love, Be Loved, Leave, Be Left. Akari regarde Kazu. Rio regarde Akari regarder Kazu. Yuna regarde Rio regarder Akari qui regarde Kazu.

Et Kazu ? Rio espère bien qu’il ne regarde personne. Va courir, le sportif ! Va donner ton rire à d’autres. Mais non, tout se déchaîne contre le pauvre Rio, qui surprend, un jour, au lycée, une tête qui se tourne au passage d’Akari. C’est Kazu. Kazu ! Alors quoi, il regarde Akari ?

Yuna change, notamment, dans sa manière de se mouvoir, et dans ses prises de parole. Bravo, Yuna ! L’appréhension est, certes, toujours là, mais l’héroïne avance. Les rôles semblent même s’inverser : Akari, la meneuse, chancelle et doute. Yuna, la discrète, s’affirme. Un très bon shôjo manga !

______________________________________________________________________

Titre VO : 思い、思われ、ふり、ふられ [omoi, omoware, furi, furare]

Titre VF : Love, be loved, Leave, be left

Autrice : Io Sakisaka

Série en cours : 5 tomes sortis en France, 6 au Japon

Editeur VO : Shûeisha, 2015 | Editeur VF : Kana, 2016

Genre : emergency !

A lire dès 12 ans

A toi d'jouer !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.