Please love me ! vol. 8

« Je ne suis pas vieille, imbécile ! » (Michiko)

Précédemment dans Please love me !

Le restaurant a vraiment fermé. Pour Michiko, c’est la fin du monde. L’ennui mortel. Comment faire pour revoir le chef ?

 

Entre père et fils

Heureusement pour la trentenaire, le restaurant rouvre vite, quoique… Kurosawa n’en a pas fini avec son père. C’était bien lui, l’instigateur de l’ombre. Lui, qui a fomenté pour que le restaurant ferme. Père et fils doivent avoir une discussion. Pourquoi Kurosawa ne veut-il pas suivre le chemin paternel ? Pourquoi a-t-il décidé de reprendre ce restaurant ?

La brave Michiko, dopée par son amour fulgurant, s’interpose entre le père et le fils ! Impossible, pour la trentenaire, de regarder son petit binoclard se faire malmener. Il a pourtant refusé sa demande en mariage ! Mais Michiko l’aime toujours (pauvre Michiko… !) La jeune femme devrait plutôt s’inquiéter pour elle. Car sa situation n’évolue guère : trente ans, célibataire, pauvre… Et harcelée, désormais ! La jeune femme remarque qu’un type inquiétant la suit, lorsqu’elle sort du boulot… Une nuit, c’est la panique : le stalker la poursuit jusque chez elle !

 

Dame na Watashi ni Koi Shite Kudasai © Aya NAKAHARA / 2013/ Shûeisha

Mon fils, ce héros

Un tome centré sur le fils rebelle, Kurosawa, et ses problèmes de famille. Heureusement, la série garde son ton léger. Les problèmes familiaux se dissipent d’ailleurs très vite. Quelle surprise, pour la brave Michiko, lorsqu’elle découvre le métier de Papa Kurosawa ! C’était bien là peine de venir embêter son fils… Au fond, les deux se ressemblent (bonjour l’avenir).

Le manga garde son côté feel good. On passe un bon moment, on rit, on s’amuse. La relation entre Michiko et Kurosawa évolue encore, pour notre plus grand plaisir *o*

 

Fiche technique

Titre japonais : ダメな私に恋してください (Dame na Watashi ni Koi Shite Kudasai)

Titre français : Please Love Me !

Autrice : NAKAHARA Aya

Série terminée en 10 tomes (une suite est en cours, au Japon)

Editeur  japonais : Shûseisha, 2013

Editeur français : Delcourt-Tonkam, 2015

Genre : tranche de vie, comédie, romance, josei, louzeries du quotidien

A lire à partir de 14 ans ~ tu verras ce que te réserve l’avenir, tiens !

 

A toi d'jouer !