Princess jellyfish

Princess Jellyfish vol.1 – le manga qui célèbre les fujoshi !

Fujoshi de tous les pays, unissons-nous !

Drôle, drôle (je le mets deux fois car c’est important), hilarant, loufoque, tordant, poilant (je n’aime pas dire « poilant »), Princess Jellyfish, c’est une plongée dans le monde des fujoshi et autres otaku. Fashionistas et neets, incompatibles ? Akiko Higashimura, l’autrice, a relevé le défi !

Si toi aussi tu préfères le confort de ta petite chambre à l’inconfort d’un grand espace bondé de gens à moitié nus, genre une plage, viens là. Si toi aussi tu fuis le cinéma même s’il y a un film qui – miracle ! – t’intéresse, viens là aussi. Si toi aussi tu ne comprends pas pourquoi il faut toujours s’apprêter comme si on allait se marier avant de sortir à 10min de chez soi, come on !

L’enfer et l’humanus coquettus

L’enfer, c’est cette Terre remplie d’humanus coquettus : ces gens qui squattent la piscine ou la plage parce qu’il fait chaud, qui y vont en déshabillé, qui se promènent dans les rues pleines de gens comme eux, qui font les boutiques, ET QUI AIMENT CA !! Ils essaient même des habits derrière des rideaux ! Tout ça, c’est no way pour Tsukimi et ses copines, les nonnes, les Amars. Ces filles, déjà pourries pour la société, vivent recluses dans leur résidence Amamizu. Là, personne ne les juge. Elles peuvent vivre leur passion : l’histoire de la Chine version 3 royaumes pour Mayaya, les trains de Banba, les vieux et Jiji, les boy’s love pour Mlle Mejiro, Chieko et ses poupées… et les méduses de Tsukimi. Vous avez raison, vivez cachées, les filles.

Ma chérie la méduse

Hélas ! Toujours, il faut un malheur. Quoique ? Alors qu’elle sauve une méduse de la mort, Tsukimi tombe sur une humana coquetta… Une fille FILLE FILLE FILLE !! Talons, shorty, sac à main, maquillage, TOUT !! Et curieusement, cette créature de l’enfer parvient à s’introduire dans la base secrète des Amars. ALERTE ROUGISSIMO !! Ces gens-là sont INTERDITS ! Forbidden !! No way !! Que vont faire nos fujoshi préférées ?

Bienvenue chez les fujoshi

Princess Jellyfish est LA série qui réconciliera les fujoshi, neets et… les autres, ces specimen humains qui lèchent les vitrines et s’entassent à moitié-nus sur le sable.

On est toujours l’autre de quelqu’un, le bizarre de son voisin. Etre conscient de ça, c’est s’ouvrir, devenir plus tolérant (dit-elle). Ah, c’est clair, on ne comprendra pas tout, et ce n’est pas le but ! Mais on n’aura plus cet œil inquisiteur et suspicieux.

Touchant, mignon, sucré, drôle, Princess jellyfish est l’un de mes manga préférés ! Ce tome 1 démarre très fort, tu verras ^o^ !! Et puis, il y a Kuranosuke quoi !! Il fallait que je le dise !!

La fiche technique

Titre japonais : 海月姫 (Kurage hime) | Titre français : Princess Jellyfish 

Auteure : HIGASHIMURA Akiko

série en cours : 15 tomes parus au Japon et en France

Editeur japonais : Kodansha, 2009  | Editeur français : Delcourt, 2011

Genre : les trucs de nolife, neet, et autres losers, comédie, tranche de vie, fashion

A dévorer dès 14 ans, en criant : vive les fashion’losers !

A toi d'jouer !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :