Skip Beat!

Skip Beat ! vol.36 – frustration et compagnie

C’est quand même terrible, ce slow down.

Précédemment dans Skip beat.

Et alors ?

Je l’ai déjà écrit dans ma chronique du tome 35 : frustration. Elle est encore là, dans le tome 36. C’étaient les retrouvailles de Caïn Heel et de sa chère soeurette. Et alors ?

Nakamura sensei, tu nous tortures avec ton suspense… Oui, je sais, tu as certainement prévu quelque chose de grand. Tu sais, toi, ce qu’il arrivera à Kyôko, à Ren. Tu nous fais patienter, tu tourmentes notre cœur avec tendresse. Ils bavardent, bavardent… en attendant le nouveau gros dossier.

Frustration et lassitude

Fin du très bon arc Caïn Heel. Ren et Kyôko se sont énormément rapprochés…ou pas ? Dans leur tête, en tout cas, il y a eu des séismes. Mais ils se tournent toujours autour. Après la frustration, on commence à se lasser.

Retour de Mlle c’est un scandale, pour un nouveau rôle, qui affectera aussi Kyôko. Une Kyôko, qui doit toujours faire face aux attaques de Shô, qui, décidément, a toujours le temps pour venir la contrarier.

Ça m’ennuie, ces dialogues avec Shô ! Depuis le tome 1, c’est toujours la même chose. Ça me rappelle les délires pas drôles du tout entre Sanzo et Goku. Ils pourraient pas évoluer, un peu ? Et cette stupide promesse… ! Kyôko, tu es trop bête.

Malgré la frustration, le tome est sympa. On s’attend à du lourd pour la suite. Tout de même, j’ai l’impression que le rythme ralentit, que ça devient moins… intéressant !? C’est une sensation étrange… comme un léger essoufflement… Non, non, Ren va bien, alors moi aussi (n’importe quoi).

Courage, Nakamura sensei !

A toi d'jouer !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :