Dossiers

Versailles no bara ~ et cette Rose oubliée

C’est un homme effacé.

Précédemment dans Versailles no Bara

L’oublié de Versailles

Il ne brille pas par sa présence, dans le manga, comme dans l’anime. Louis XVI reste discret, sympathique, mais un peu ennuyant, peut-être ? Il est à l’image de ce que l’Histoire a retenu de lui. Ah ! Elle aurait pu louer cet homme, qui, contrairement à ses illustres ancêtres –  à commencer par son grand-père, Louis XV –  est resté fidèle tout au long de sa vie. Elle aurait pu rendre hommage à cet homme humble, qui savait se remettre en question.

Las, l’Histoire a préféré retenir sa démarche, gauche et sans éclat, qui provoquait les moqueries de la Cour. Il était juste myope. Le pauvre n’a pu choisir son époque, le confort des lunettes et des lentilles de contact.

La semaine « Versailles no bara » se poursuit – aujourd’hui, gros plan sur l’Oublié de Versailles.

L’incompris

Petit-fils du volage Louis XV, Louis XVI (1754-1793) a subi, très tôt, la solitude. Orphelin dans sa jeunesse (son père décède lorsqu’il a 11 ans, sa mère, quand il en a 13), il reste profondément marqué par ces disparitions. Vient le tour de son volage grand-père Louis XV, qui succombe à la petite vérole. Nous sommes en 1774. Le nouveau roi n’a que vingt ans. De sa vie, il n’a, pour l’instant, retenu que les pertes et la tragédie. Et on lui demande de conduire tout un peuple. De le conduire, sans argent. Les caisses du royaume sont vides. Le roi est mort, vive le roi !

Contrairement à son épouse, Marie-Antoinette, contrairement à la Cour, Louis XVI ne se passionne pas pour le faste. Ça aussi, il le paiera. La Cour lui reprochera toujours son attitude. Les choses militaires ne l’intéressent pas non plus. Les innovations technologiques : voilà ce qui le captive. Louis XVI est un homme très instruit, n’en déplaise à l’Histoire. Sa grande timidité a, hélas, joué contre lui. Ses passions l’ont condamné : la chasse, l’artisanat – ces excentricités ennuyeuses sont-elles comparables à l’art, le vrai, celui qui se pare de joyaux et ne dort pas de la nuit ? Personne ne l’a compris. Oh ! Il n’était pas parfait, ce roi. Il a commis des erreurs ! La première, et de taille : ne pas avoir appliqué les réformes ambitieuses de son ministre des finances, Turgot. Le monarque traînera cette crise financière tout au long de son règne.

Pourtant, jusqu’au bout, Louis XVI tentera de s’adapter à son époque. Il comprend le souffle révolutionnaire, finit par accepter la notion de citoyenneté. Mais il est trop tard. Le grondement populaire couvre déjà sa voix. Le tumulte révolutionnaire crève de marcher sur sa tête. A suivre…

Faire revivre l’oublié

Je vous conseille vivement – si ce n’est pas déjà fait – de regarder le numéro de Secrets d’histoire consacré à Louis XVI : « l’inconnu de Versailles ». Nul doute qu’il paraîtra prochainement en DVD. Je vous recommande également cette excellente biographie : Louis XVI – Jean-Christian Petitfils (éditions Perrin)

A toi d'jouer !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :