Good morning call ~ mon lycée, ma coloc, mes embrouilles

Good morning call wallpaper

« Vivre en coloc !? » (Yoshikawa Nao )

Avant la rentrée et le retour des cours de japonais, Mikki révise très fort sur son canapé, en regardant des drama japonais (et Terrace House !! Je DOIS vous en parler !!)

 

Une vie nouvelle

Si toi aussi tu connais les paroles du générique français d’Une vie nouvelle – « Uneuh vie nouvelleuh commenceuh pour elleuh. Elle a quitté sa maisonnn » – tu comprends ce qui arrive à Yoshikawa Nao. Ses parents partis reprendre la ferme familiale, la lycéenne emménage dans un vaste appartement à prix discount. Very good… ! Or not. C’est trop beau pour être vrai. Y’a forcément un os. L’os est grand, beau, et fait partie du groupe très fermé des « 3 canons » du lycée : c’est Uehara Hisashi. On lui a loué le même appart que Nao.

 

Good morning call Nao choquée
Nao : Keuwaaaa ? J’vais devoir vivre en coloc ???

 

Good morning call Uehara Hisashi
Hisashi : Jamais d’la vie je vis en coloc, moi.

 

No choice ! Opération coloc forcée. Nao découvre un Hisashi bien différent du gentil prince. C’est un râleur chiant et goinfre. Indépendant et travailleur, aussi : l’adolescent multiplie les baito (petits boulots), quand Nao compte sur la générosité parentale. Comment va-t-elle vivre cette année de lycée ? Et Hisashi : cache t-il un cœur, sous ses airs froids ?

 

Good morning pouaaah !

Good morning call, c’est bien ?

C’est un school drama. Ça faisait longtemps que je n’en avais pas vu. Certains aspects me font penser à Hana Yori Dango (les beaux gars du bahut). Le reste, c’est de la comédie romantique sympa-chiante prémâchée. L’héroïne est comme toutes les autres héroïnes bêtes que les gens aiment, pour je ne sais quelle raison supra-cosmique. Sa sottise la rend drôle, comme s’il n’y avait que ce moyen pour rendre une fille marrante. Elle n’est pas cool, elle n’est pas relax. Maladroite, elle trottine comme un petit animal, se casse la gueule tous les 5 mètres, fait n’importe quoi, et ça la rend mignonne. On lui pardonne. C’est une fille. Je suis saoulée.

 

Good morning call Nao
Sois pas dég Miklamoch’, c’est parc’que chuis belle, tu peux pas test’

 

Et Hisaishi ? Il parle pas. C’est un mec. Il cumule 36 jobs, est super intelligent, super sportif, super tout. C’est une tête, une tête bien faite de partout. C’est un mec. Il a des blessures. Du genre blessures de ténébreux, que seule la sottise d’une fille fraiche peut soigner. Nao, quoi.

Attention, y’a aussi de la tension. The boy next door, alias Daichi le beau gosse ultime ! Vétéran de la bogossitude, le gars, en terminale, joue sa dernière carte. Nao, il la connaît mieux que le taciturne Hisaishi. Le triangle amoureux est en place.

 

Good morning call Daichi
Daichi : Je suis le boy next door.

 

Not so good

Pour l’instant, j’en suis à l’épisode 5, ou 6 (la fille qui regarde avec assiduité). C’est bof. Non, vraiment. Pourtant, je suis très séries B, mais là, je dis no, no, no.  Trop de grosses ficelles. Trop surjoué (pitiééééé arrêtez de dire aux actrices de jouer comme ça !!) La Netflix touch ? Y’a pas, c’était l’emballement de ma 1e série netflixienne ! Je vais le terminer car j’ai le sens du devoir. Mais c’est vraiment pas un truc à revoir. A regarder quand t’as vraiment plus rien à te mettre devant la rétine.

 

La fiche technique

Titre original : グッドモーニング・コール (guddo mo-ningu ko-ru)

Titre traduit/titre international : Good morning call

D’après le manga de TAKASUKA Yue (11 volumes; série terminée)

Scénario : OBAYASHI Rieko, KANOME Keiko et KANDA Yu

Réalisation : KAWAHARA Yo et TAKASHI Fujio

Nombre d’épisodes : 17

Voir la bande annonce du drama (sous-titres anglais) : let’s go !

 

Casting

FUKUHARA Haruka (Yoshikawa Nao)

SHIRAISHI Shunya (Uehara Hisashi)

AKIMOTO Sayaka (Yuri)

ARAI Moe (Marina)

 

Production : Netflix et Fuji TV

1e diffusion en 2016 (Netflix et Fuji TV VOD (FOD)), puis diffusion sur Fuji TV (fin 2016- début 2017).

Genre : school drama, romance, coloc

 

Crédit images © Netflix et Fuji TV

A toi d'jouer !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.