good-morning-call-our-campus-days-wallpaper
TV ciné

Good Morning Call ~ our campus days : le jour de trop

« Eeeeeeh ! » (Nao)

Précédemment dans Good Morning Call

Je suis plutôt de l’école de l’enrobage. On coince un commentaire négatif entre deux positifs, ça passe mieux. On fourre quelques carottes pourries dans un gâteau, c’est un régal. Le plus l’emporte sur le moins, tout le monde est content.

Mais lorsqu’il n’y a que du moins ?

La Reu des boss

Netflix et Fuji TV, que s’est-il passé ? C’était déjà assez audacieux de nous pondre pareil drama, mais en plus, alors que personne ne vous avez rien demandé, vous prenez l’initiative de créer une saison 2 ! Quelle générosité ! J’imagine bien la reu : on rempile pour Good morning call ? Ah ouais, Nao est mignonne, top pour la rentrée, ouais ouais. C’est quoi le rapport entre l’histoire et le titre, au fait ? C’est sponsorisé par les télécoms ou what ? OK balance la saison 2, c’est du lourd.

Au campus !

good-morning-call-our-campus-days-wallpaper-2

Le wallpi laisse espérer, hein. Tu veux croire que Nao, l’héroïne amoureuse et idiote, cliché n°1 569 des héroïnes de shôjo amoureuses et idiotes, va s’acheter un cerveau. Tu crois que les scénaristes, des femmes (l’autrice du manga est aussi une femme…) vont faire quelque chose pour cette pauvre fille qui trébuche tous les 5 mètres, gonfle les joues, pleure tous les épisodes, et ne comprend rien à la vie ? Mais non. Pourquoi, bordel ? Les bêtes, ça attire. Merci, les gonz. C’est grâce à des histoires comme ça que le shôjo prend l’eau.

good-morning-call-our-campus-days-mikkiforever-screen11
Nao : Sérieux j’ai trop l’seum. J’fais encore la baka. C’est pas relou genre ?
Uehara : Balek.
good-morning-call-our-campus-days-mikkiforever-screen10
Nao : Sérieux frère arrête de craquer ! Viens on change, je vais l’intellote et tu fais le con.
Hisashi : Mais chuis pas con, moi.

On est jeunes et ambitieux

On s’en fout ! Nao, elle est à la fac, d’abord. En littérature. Parlait-on de son intérêt pour le genre dans la saison 1 ? Diantre, non ! Elle passait tellement de temps à faire de la bouffe pour son homme qu’elle méritait amplement sa place à la Cooking school. Soit. Littérature, c’est so féminin. Ou so paumé. Sympa pour les passionné-e-s ! On a tué le respect.

Et Uehara ? Il est en sciences, voyons. Il porte la blouse blanche, c’est un mec de shôjo donc c’est un ténébreux intelligent et so classe. Il te traite de baka, tu voles au Nirvana.

good-morning-call-our-campus-days-mikkiforever-screen3
J’avuuuuu ! Quand il me dit « baka » , même mes mycoses palpitent.

Je sais. Vous allez me dire que j’abuse, que, d’abord, dans le labo de Ueharo, y’a aussi sa pota Saeko la laborantine cheveux en vrac, qui se transforme en bombasse sitôt la blouse enlevée. No comment.

good-morning-call-our-campus-days-mikkiforever-screen15
J’avoue chuis trop fraiche.
good-morning-call-our-campus-days-mikkiforever-screen14
Mate un peu mon sourire Colgate et tout.

Vous me direz que j’abuse, franchement, qu’en plus, y’a le poto de Uehara, Natsume le séducteur, qui casse les codes du shôjo boy ténébreux en maniant l’aiguille et le mètre de couture comme personne.

good-morning-call-our-campus-days-mikkiforever-screen9
Ah c’est moi le séducteur ? Eh faut prévenir les gars, moi chuis en pyjam’, là !

Et vous me direz qu’il y a LE Daichi. The boy next door. Dans la saison 2, il se fait voler la vedette par le second couteau Natsume !

good-morning-call-our-campus-days-mikkiforever-screen6
Qui sait le ouf qui m’a piqué la place derrière la porte ?

C’est nul.

J’ai hésité avant d’écrire ces mots qui poignardent. Je suis allée lire les commentaires, les articles et les chroniques. « Super ! » « Rafraichissant ! » « Un J drama comme on les aime ! »

Je n’aime pas les J drama, alors.

good-morning-call-our-campus-days-mikkiforever-screen1
Toi, tu vas te prendre mes followers dans la gueule…

Drama mordor

J’ai tenté l’enrobage version « souviens-toi quand t’as découvert les J drama ». Hana Yori Dango.

J’étais dingue ! Handan a ses faiblesses et ses grosses ficelles (la saison 2 ou l’erreur version j’te fais les Feux de l’amour). Le titre bénéficie cependant d’un bonus Vieille époque, qui le place devant Good morning call. Eh oui, la vie, c’est l’injustice.

Je suis pourtant très série B.  J’ai vu plein de drama moyens, voire nuls. Mais alors ça. Ça ! 

Le beau sourire de Nao ne suffit pas. Good Morning Call, c’est le Mordor. C’est tellement creux que je zappe les épisodes. Autant, j’ai enduré la saison 1, autant, la 2, OSEF je fais avance rapide. Et où est Issei, d’abord !! Le seul qui avait à peu près un cerveau qui allait (même si tu as craqué à la fin, mais bon, tu t’es bien rattrapé é_è).

good-morning-call-our-campus-days-mikkiforever-screen7
RIP Issei… ! Je kiffais trop tes ramen !

Il se passe quoi dans la saison 2, au fait ?

Rien. Ou plutôt : les mêmes délires que dans la saison 1. Nao se demande si l’autre l’aime. L’autre est toujours aussi silencieux/méchant/autoritaire-mais faut le comprendre c’est un gars. Les gars ne parlent pas.

good-morning-call-our-campus-days-mikkiforever-screen8
J’ai pas compris.

Les nouveaux viennent créer d’autres problèmes. Y’avait déjà ça dans la saison 1. Las, c’est le signe d’un grand manque d’idées ! Quand il te faut des personnages secondaires pour faire vivre tes personnages principaux et ton histoire, c’est que tu as manqué quelque chose. Oui, je donne des leçons alors que je suis nobody.

good-morning-call-our-campus-days-mikkiforever-screen12
Euh… C’est quand que tu me présentes ? Parc’que bon, j’suis la pota de Daichi, kamem’

Dans la saison 1, c’était flagrant : un épisode, un nouveau perso, un nouveau problème. Horrible à suivre. Et quand le problème est réglé (il se réglait assez vite, en plus), le nouveau perso devient un fantôme ou une poubelle.  Dommage.

good-morning-call-our-campus-days-mikkiforever-screen4
C’est toi Dommage.

Good morning what ?

Si la saison 2 évite de se servir de ce levier ô combien dangereux, elle puise cependant dans tout ce que l’expression « triangle amoureux » revêt en situations prémâchées et sans saveur. Ce n’est pas intéressant. Ce n’est même plus drôle !

good-morning-call-our-campus-days-mikkiforever-screen5
Alleyyy ! Tu fais genre mais tu ris avoue.

Je me répète : vous, qui écrivez des shôjo manga, qui construisez des scénario de drama shôjo, cessez donc de créer ce type d’héroïne, et ce type d’histoires. Innovez ! Que Uehara troque sa blouse pour le tablier, lui qui mange tant. Et qu’il le fasse régulièrement (me faites pas le coup du FAMEUX repas fait par ton mec pour vos 1 mois).

Je lance un appel international.

Le shôjo, c’est pas :

Faire TOUT LE TEMPS la bouffe pour son amoureux.

Glousser, chialer pour un rien, SOURIRE quand on se fait traiter d’idiote.

Ne pas avoir d’autre ambition que celle d’être AMOUREUSE.

Ne penser qu’à l’amour, écouter les CONSEILS STUPIDES du premier venu.

Marcher bizarrement, tomber, sautiller comme une IDIOTE.

Dire des stupidités telles que « POUR LES FILLES, la Saint-Valentin/Noël/la fête de nawak c’est important ».

good-morning-call-our-campus-days-mikkiforever-screen2
Eh Mikkus Foreveurus ! J’te préviens je sais pas faire aut’choz moi !

Good morning call, à réserver aux fans inconditionnels – mais vraiment hardcore de la mort qui tue, hein  – de school drama.

La fiche technique

Titre original : グッドモーニング・コール our campus day (guddo mo-ningu ko-ru)

Titre traduit : Good morning call ~ our campus day

D’après le manga de TAKASUKA Yue (11 volumes)

Scénario : OBAYASHI Rieko, KANOME Keiko et SUZUKI Yuna

Réalisation : KAWAHARA Yo

Production : AKIMITSU Sasaki

Nombre d’épisodes : 10

Casting

FUKUHARA Haruka (Yoshikawa Nao)

SHIRAISHI Shunya (Uehara Hisashi)

SUGINO Yosuke (Natsume Shu)

TAKAHASE Maryjun (KUMANOMIDO Saeko)

ARAI Moe (Konno Marina)

NAGASHIMA Shugo (Mitsuishi Yuichi)

NAGASAWA Koya (Abe Jun)

SAKURADA Dori (Shinozaki Daichi)

Production : Netflix et Fuji TV

Diffusion : été 2017

Genre : school drama, romance, embrouilles amoureuses

Site Internet : http://www.goodmorning-call2.com/english/index.html

good-morning-call-our-campus-days-mikkiforever-screen13
Natsume : Eh mais genre chuis vraiment le séducteur là ? Avec mon pyjam’ ?
Saeko : Bah toi au moins t’es sous les spotlights. Moi chuis floue, abusé.
Images © Netflix et Fuji TV

4 commentaires

  • SDJ

    Moi personnellement j’ai kiffé ! Le hasard d’être tombé dessus sur Netflix et j’espère une suite, voila voila.
    C’était mignon, marrant, les personnages sont attachants, ça passe tout seul et ça finit bien… tu te détends, t’oublies de penser, tu souffles et tu prendras plaisir simplement… C’est pas un Tarantino que tu regardes, c’est un drama dans toute sa simplicité mais c’est ça la force du drama, c’est simple et efficace. Tu en ressors avec le sourire !
    Tout est beau, lisse, mignon, amusant…

    • Mikki Forever

      Merci pour ton commentaire, SDJ n_n !

      Effectivement, c’est pas un Tarantino (cette partie m’a fait rire, oui, tu as bien raison *o*)

      Mais LA O_O. J’aime beaucoup les comédies romantiques. J’ai même un côté « séries B », comme on dit. Mais Good Morning Call a tué ma tolérance 🙁 O_O !

      En tout cas, contente que tu aies apprécié le drama n_n.

  • Saionji Kiyoari

    Je viens de terminer les deux saisons sur netflix.
    Contrairement à votre analyse personnelle que je trouve particulièrement sévère, j’ai trouvé ça vraiment bien.
    J’ai même pu ressentir des émotions par moment.

    C’est clair que la « pignouse de service » ça finit par user, mais on la retrouve dans tous les mangas, et il n’y a pas de raison que celui ci fasse exception.
    C’est très facile à regarder. Le psychorigide et la godiche vont ils finalement se retrouver ? les bisous « bout de bec » qui me font marrer tellement c’est cliché style « roman photo », les potes déjantés, les beaux gosses (même si dans l’absolu j’ai passé l’âge de ces beaux gosses là).
    J’ai ri, j’ai été émue, j’ai eu des envies de gifler un peu tout le monde
    Du coup, pari réussi.

    Et, partant du principe que le simple fait d’avoir envie de filer une bonne paire de baffe est un signe de réussite pour ce genre de mini séries, si je me fie à votre énervement quand à votre ressenti personnel, c’est gagné.

    Laisser insensible est une preuve de nullité. Susciter une émotion quelle qu’elle soit, est une preuve de réussite.

    • Mikki Forever

      Merci pour votre commentaire ^o^ !

      Effectivement, j’ai lu moult avis élogieux sur cette série. Elle semble d’ailleurs avoir marché, et c’est très bien pour la prod et les acteurs ^o^

      Je reste cependant sur mes positions. Concernant vos arguments, j’imagine d’autres cas où l’on dirait : « cela existe partout, donc on le fait ». Quelle frayeur ! Je pense particulièrement au personnage féminin, malmené dans la pop culture. Heureusement, d’autres œuvres cassent les codes, les tordent, les réinventent.
      Ne pas être d’accord, c’est aussi ce qui fait la richesse d’un débat n_n.
      Encore merci et à bientôt 😀

A toi d'jouer !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :