Guy ~ les chansons des temps de Jadis, le père, et le fils

Guy - Guy Jamet

« La vie, c’est un risque » (Guy Jamet)

 

Il y a des jours, comme ça, où t’apprends des trucs. Comme Gauthier, là, le journaliste. Sa mère est morte, et lui laisse un dernier message : son père, c’est Guy Jamet, le Guy Jamet chanteur star des temps de jadis, quand on s’habillait avec des paillettes. C’était chouette, ça. Maintenant, les gens mettent des trucs troués ou sont tissuphobes.

Guy revient justement sur le devant de la scène, à l’occasion d’un album célébrant sa riche carrière, avec une tournée pour les épices. Gauthier s’incruste : pourquoi pas un documentaire ? Ça intéressera les fans, de voir Guy par Jamet en privé. Pour Gauthier, c’est l’occasion de connaître ce papa chanteur.

 

Guy - affiche du film

 

Papa chanteur

Dans la salle du Majestic de Lille (c’est classe, le Majestic), quelques vieux, des quarantenaires. Ils rient parfois, s’émeuvent beaucoup. C’était le bon vieux temps ! Enfant de la génération Club Do, j’ai pourtant cultivé une passion pour la variété française : Dalida, Cloclo, Catherine Lara, Véronique Sanson, François Feldman, Herbert Léonard ! Il est passé il y a quelques semaines, à la télé. Je l’ai reconnu à la mèche de cheveux. « Pour le plaisiiiiir ». Je chante. Stupeur chez les Forever. Je scande : Herberrt ! Dinguerie.

 

Guy est de cette génération-là. Il a signé des tubes incroyables comme Dadidou. Alors oui, il est censé être une fabrication. Un ensemble de bout d’autres personnes qui ont existé, une composition d’autres compositions. Certains voient du Cloclo ou chais pas qui. Moi, je vois Guy Jamet. Bon d’accord, dans Dadidou tu te dis qu’il est très claudien, dans la chevelure. Et le piano voix, là. Mais y’a pas que Claude qui fait du piano voix, oh.

 

Jadis, le père, et le fils

Guy est touchant. T’as envie de le connaître à mesure qu’il te dit de le laisser tranquille. Guy est drôle. Parfois impertinent. Il est chiant. Il est cassé, de ces cassures qui font des crevasses. On colmate, on fait des ponts. On respire à travers les trous. Le film est une jolie musique. C’est pour le temps qui passe, le temps de jadis, le c’était mieux avant. C’est bien aussi maintenant, quelque part.

Le film est magique. Alex Lutz incarne magnifiquement Guy Jamet. C’est beau. C’est émouvant. Quand Guy nous regarde comme pour nous jauger, avec, en même temps, une gêne, de la suspicion. Que voit-on, à travers l’œil cruel de la caméra ? On filme qui ? On film quoi ? La vieillesse, le manque d’assurance, la peur, la fin. Il sait tout ça. Coupez la caméra.

Guy est un film bouleversant. J’ai hâte qu’il sorte en DVD avec, je l’espère, l’album de Guy Jamet ! Y’a pas moyen, je chante Dadidou, moi !

 

La fiche technique

Nom du film : Guy

Réalisateur : Alex Lutz

Scénaristes : Alex Lutz, Thibault Segouin, Anaïs Deban

 

Casting

Alex Lutz : Guy Jamet

Tom Dingler : Gauthier

Pascale Arbillot : Sophie Ravel

Brigitte Roüan : mère de Gauthier

Dani : Anne-Marie

Elodie Bouchez : Anne-Marie jeune

 

Compositeurs : Vincent Blanchard, Romain Greffe

 

Distribution (France) : Apollo Films

Crédit photo, affiche : © Apollo Films

 

Regarder la bande annonce :

A toi d'jouer !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.